Les Petits Métiers : Florent Mercier ébéniste

Cette semaine, nous vous emmenons dans un atelier d'ébéniste à la découverte du savoir-faire de Florent Mercier

florentmercier-ebeniste

Les petits métiers

florent mercier ébéniste

L'ébéniste, SANS LANGUE DE BOIS

Et voilà que l'on ne se refait pas. Une fois de plus, l'artisanat est arrivé comme une vocation, plutôt que d'être hérité d'anciennes générations. Florent Mercier est un ancien contrôleur de gestion, passionné par le travail du bois, qu'il commence en hobby au sein d'une association. Pendant quatre ans, il réalise ses premières pièces comme un loisir, puis, dès que les demandes commencent à se faire de plus en plus importantes, il décide de se lancer. Il passe son CAP d'ébéniste en candidat libre et ouvre son atelier en 2013. 

Les contraintes de temps sont importantes pour le professionnel et pour le particulier  (sujet faisant écho avec le discours de Sabine Guillaud, notre tapissière artisan d'art). En effet, Florent explique qu'il faut jongler entre les désirs d'instantanéité des clients et la réalité. Comme le métier d'artisan subit un renouveau avec des profils de tous horizons, les clients ont eux aussi bien évolué. En tant qu'ébéniste, Florent doit aussi rééduquer sa clientèle pour lui donner une nouvelle considération du meuble et de son utilité. Le consommateur n'a plus conscience de la qualité du bois ou de la culture du beau meuble, que l'on conserve pendant plusieurs décennies. Investir dans un meuble sur-mesure est une garantie long terme, une recherche d'esthétique et de qualité, en opposition avec la grande distribution. C'est aussi l'occasion de faire travailler des artisans et entreprises locales. 

Pour Florent, l'ébénisterie c'est l'occasion de donner vie à ses idées et à son imagination, de l'agencement à la conception de meuble sur-mesure. 

 

matière de savoir-faire

L'ébéniste doit avoir une grande connaissance des variétés de bois et des divers matériaux pour pouvoir proposer du sur-mesure. En fonction de la noblesse des matériaux, les coûts varient, tout comme le poids, l'entretien et l'aspect général.

Lorsqu'il fait appel à un ébéniste, le client arrive avec une demande liée à la configuration de sa pièce, un schéma ou parfois juste une idée. La discussion se construit ainsi autour du lieu, des dimensions, du style décoratif, des matériaux et du budget. Avant la recherche esthétique, Florent travaille sur la recherche pratique et l'adaptabilité du mobilier dans l'espace. L'intérêt de collaborer avec des architectes, c'est aussi de "sortir de sa zone de confort" nous dit-il, pour explorer le design du meuble. 

Historiquement le métier de menuisier concerne la fabrication de la structure et l'assemblage du meuble. L'ébéniste intervient après, pour l'habillage du meuble. Florent précise qu'aujourd'hui la frontière est mince entre ébénisterie et menuiserie. Tous deux concernent le travail du bois. Par exemple, ébéniste et menuisier peuvent tout à fait confectionner une table basse de salon. Ils peuvent également réaliser un escalier, mais cette prestation sera plus communément associée au travail de charpentier, ce dernier étant dédié aux gros oeuvres.

Alors Florent, ébéniste ou menuisier ? Florent nous confie : 'J'ai entendu une définition qui disait : le charpentier travaille au centimètre, le menuisier travaille au millimètre et l'ébéniste au dixième de millimètre. Pour ma part, je me situe au demi millimètre, à cheval donc entre l'ébéniste et le menuisier !'  En bref, plus le travail est fin, plus cela se rapproche du métier d'ébéniste. 

Un atelier d'ébénistes

ebeniste

Florent (à droite) collabore régulièrement sur ses projets avec Tom (à gauche) - un des quatre résidents de l'atelier. À deux, ils peuvent proposer plus de services aux clients et ainsi associer leurs diverses compétences. L'avantage est aussi sur l'installation des réalisations chez le client : un gain de temps et une meilleure productivité. Pour le sur-mesure, l'installation se fait sur place, ce qui demande de transporter du matériel et des outils, comme pour leur chantier du moment,  la création d'une cave à vin.

Florent Mercier partage un atelier avec quatre autres ébénistes à Grenoble, un environnement autour du bois permettant de mutualiser les coûts et de gagner quotidiennement en savoir-faire. La transmission des connaissances et l'échange collaboratif font la richesse de l'atelier. Ici, ils représentent la modernité de l'artisanat, un mélange de professionnels formés très jeunes associé à des professionnels reconvertis, apportant ainsi de nouvelles expériences et une autre vision de l'entreprise. 

Pour contacter Florent Mercier :

Facebook  - 06 71 75 48 17